Cinq bières à surveiller en 2021

Cinq «styles» de bières à surveiller en 2021

CHRONIQUE / Qu’est-ce que la culture bière nous réserve pour 2021 ? Fort probablement plusieurs nouvelles bières et nouvelles brasseries, car cette nouvelle année ne devrait pas faire exception aux précédentes. Mais derrière la culture bière québécoise de plus en plus riche, on peut observer des tendances qui changent le portrait de la consommation au Québec. Je vous présente cinq styles ou types de bières à surveiller en 2021.


Pastry Stout

Le terme est connu des amateurs américains depuis plusieurs années et définit toute bière — de couleur noire et pas forcément stout puisque les caractéristiques du style sont bien loin de l’interprétation contemporaine que l’on en fait actuellement — qui profite également d’un ajout d’ingrédients habituellement réservés pour la fabrication de gâteaux. Que ce soit du lactose, de la vanille, des fruits, du chocolat, des noix et j’en passe. La bière est donc ronde, liquoreuse, sucrée et pleine de saveurs. Le style a lentement pris sa place au Québec et plusieurs brasseries proposent dorénavant leur interprétation, souvent avec des bières éphémères, disponibles en petite quantité.

NEIPA

Le style qui a le plus évolué en peu de temps au Québec. Il y a encore quelques années, il était assez facile de comprendre ce qu’était une New England IPA. Une bière, inspirée des produits brassés en Nouvelle-Angleterre, qui a pour but de mettre l’accent sur l’aromatique des houblons plutôt que sur l’amertume, et qui présente un corps voilé avec ajout de blé pour une très légère touche d’acidité en finale. On doit y retrouver les notes aromatiques de chaque houblon et non sentir le houblon. De nombreuses brasseries ont profité de l’intérêt des consommateurs pour ce style en brassant une bière qui s’éloignait — souvent par manque d’expérience — de l’interprétation originale, en offrant une bière houblonnée et de couleur blonde...

Smoothie Sour

Oui, les tendances du monde de la bière s’écrivent très souvent en anglais, signe que les États-Unis sont devenus le courant brassicole le plus influent dans le monde. On n’y échappe pas avec la Smoothie Sour, ce mélange de bière surette — acidité naturellement obtenue par fermentation lactique le plus souvent — et de jus de fruit, voire même de purée de fruit. Il en résulte une bière très sucrée, très fruitée et très « pulpeuse ». Les amateurs adorent ! Les puristes se demandent encore si c’est de la bière. N’empêche que le marché en demande et que de plus en plus de brasseries s’intéressent au phénomène. C’est que ce style a de plus en plus d’influence sur la culture bière au Québec.

Lager blonde

Qu’elle soit de type Pilsner, Helles ou Kellerbier, la lager blonde a le vent dans les voiles au Québec. Sa légère amertume sèche, son profil malté, l’utilisation de houblons nobles aux notes aromatiques plus terreuses et herbacées et son faible taux d’alcool en ont fait l’antithèse de toutes les nouvelles tendances au Québec auprès des puristes et amateurs de bières limpides. On en brasse d’ailleurs d’excellentes un peu partout dans la province. Vous en verrez de plus en plus maintenant que les broue-pubs peuvent dorénavant distribuer leurs produits aux détaillants. Dans la philosophie chinoise, on parle de dualité entre le yin et le yang; la lager blonde est au yin, ce que les bières sucrées sont au yang, à la fois opposées et complémentaires.

Sans alcool et faible en alcool

L’arrivée de levures adaptées à la création de bières sans alcool a révolutionné le monde de la microbrasserie et de la bière sans alcool. Auparavant réservé à des brasseries qui avaient les moyens de s’offrir l’équipement spécialisé pour désalcooliser la bière, voilà que n’importe quelle installation brassicole peut se lancer dans l’aventure. Et à croire les nouveaux produits sur le marché, les brasseries ont compris que le jeu en valait la chandelle. Cette catégorie de bières va continuer à progresser en 2021. Du côté des bières faibles en alcool, l’intérêt des consommateurs est également mesurable, surtout du côté des Session IPA qui profitent de belles notes aromatiques du houblon, d’une amertume attendue et appréciée et du corps de la bière, légèrement plus rond.


8 janvier 2021 l'articles de presse rassemblés et relayés par Patrice LEVANNIER


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout