La bière de Noël

Fêtes de fin d'année : la bière de Noël, coup de comm' ou tradition ?

La bière de Noël est un breuvage de caractère, appréciée par de nombreux Français au moment des fêtes. Mais d'où vient-elle exactement ? Est-ce une opération marketing, ou une véritable tradition des brasseurs ?


La bière de Noël se distingue souvent par sa couleur plus foncée, et son goût plus prononcé. Elle existe depuis plus de 300 ans, et suscite aujourd'hui encore l'engouement. "Elle a un côté très marché de Noël, (…) tu as toutes les odeurs qui arrivent", confie une femme. Pour comprendre son histoire, il faut remonter le temps. Dès le XVIIIème siècle, et pendant des générations, les brasseurs se mettaient au travail au mois de novembre. Pour les premières bières de saison, ils utilisaient le reste de récoltes de l'année précédente.

Après la bière de Noël, la bière d'hiver

Dans la brasserie Moulin d’Ascq (Nord), la bière de Noël existe depuis toujours. "Le brasseur avait tendance à faire des bières plus fortes, des bières colorées parce qu'on ajoutait tous

types de malt, et des bières plutôt houblonnées et épicées. C'était un peu un melting pot des fonds de stock", explique Benoît Dervaux, responsable de production à la Brasserie Moulin d’Ascq. Si les brasseurs produisent désormais toute l'année, la tradition perdure. Vendue 15 centimes de plus qu'une bière blonde, la bière de Noël est conçue différemment selon les établissements. Pour prolonger son succès après la période des fêtes, les producteurs misent sur un nouveau concept : la bière d'hiver. Elles sont de plus en plus nombreuses dans les magasins.

19/12/2021, les articles de presse rassemblés et relayés par Patrice LEVANNIER



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout