top of page

Lyon Bière Festival, retour à la source

Le Lyon Bière Festival (LBF pour les intimes) revient les samedi 22 et dimanche 23 avril. Ça se passe à Lyon, c'est autour de la bière artisanale et le thème de cette année est "back to the roots".


Le week-end du 22 avril, se tiendra le Lyon Bière Festival* à La Sucrière. Ce rendez-vous international de la bière artisanale, organisé par l’agence Tintamarre et Bieronomy, est devenu un rencard incontournable du monde brassicole. Après avoir (dans les épisodes précédents) exploré le futur planétaire de la mousse et s’être intéressé aux toutes dernières innovations concernant la bière, le festival, dans cette sixième édition, sera guidé par l’idée d’un « retour aux sources ». Pour donner du poids à cette proposition, les deux parrains de l'évènement sont deux pionniers du monde de la craft (la bière artisanale) : Daniel Thiriez, installé depuis 1996 à Esquelbec dans le Nord et considéré aujourd’hui comme une figure du mouvement, et Christophe Gillard, premier caviste belge à avoir proposé à la vente uniquement des bières indépendantes et qui est aujourd’hui brasseur dans les Alpes françaises.

Rembobinons : alors que depuis le milieu du XXe siècle le monde de la bière est tenu d'une main de fer par quelques méga-industriels, les années 1980/1990 ont vu aux USA la naissance du mouvement craft, qui déferlera en Europe plus d'une décennie plus tard. Ce mouvement de brassage amateur conduira à l’explosion de l’intérêt pour des bières "différentes", jusqu'à gagner la faveur d'une part grandissante de consommateurs. À tel point qu'aujourd’hui, on trouve rien qu'en France plus de 2500 microbrasseries. Parallèlement, ces dix dernières années, les industriels — défendant leur position dominante — ont commencé à racheter des brasseries artisanales ou à créer des marques qui en reprennent les codes, semant la confusion chez celles et ceux qui ne jurent que par les bières indépendantes.

Des gammes éphémères

Au départ de la craft, les premières brasseries se sont bâties sur quelques styles historiques et des gammes restreintes et permanentes. Mais plus récemment, comme le raconte Nicolas Dumortier de Bieronomy : « on a vu l'apparition et la généralisation des gammes éphémères. On en est arrivé à un point où certaines brasseries sortent cinq nouveautés par semaine. » Ce faisant on « habitue le consommateur à acheter systématiquement de la nouveauté. Au risque de le perdre. » Il suffit d’aller dans un magasin de bières ou dans un supermarché pour constater le choix pléthorique qui est désormais offert.

D’où, peut être, cette proposition du Lyon Bière Festival de retourner à la racine de la mousse pour en retrouver les repères. Voire les principes. Comme ceux promus en 1516 par Guillaume IV, Duc de Bavière : seuls malts, eau, houblon et levures devront intervenir dans la composition d'un brassin. Les organisateurs du LBF souhaitent cette année « mettre en avant ces styles qui ont marqué l’histoire de la bière et qui sont populaires, présenter aux visiteurs un style qui incarne le retour aux sources ». Mais aussi mettre en avant « dans cette édition, des brasseries ou des personnalités [pouvant] amener un regard critique sur ces deux dernières décennies du craft en France. »

Seront donc présentes à La Sucrière près d'une centaine de brasseries, venues de tout l'hexagone et du monde entier. Pour mettre l'accent sur les pionniers, citons, parmi les invités, la brasserie Thiriez bien sûr, mais encore les Blaudies, mythique brasserie Belge fondée en 1988, ou De Ranke, qui dans le même plat pays produit des bières non filtrées et non pasteurisées depuis une trentaine d'année. Notons qu'en plus de boire, il sera bien entendu possible de se restaurer, par exemple des fromages du BOF de la Martinière, des frites de l'Usine à Patates ou des crèpes de Madamann.

En parallèle, du 23 mars au 23 avril se déroulera le Lyon Bière Unplugged (le off du LBF) qui offrira conférences, ateliers de dégustations et masterclass avec la promesse de mettre à l’honneur la richesse du mouvement craft.

Lyon Bière Festival

À La Sucrière les samedi 22 et dimanche 23 avril


mardi 28 mars 2023, les articles de presse rassemblés et relayés par Patrice LEVANNIER



12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page