Une célèbre bière trappiste va disparaître

Les moines trappistes de l’abbaye Saint-Joseph de Spencer, aux Etats-Unis, sont parvenus à la conclusion, « après plus d’un an de consultation et de réflexion », que le brassage n’était pas une « activité viable ». Ils arrêtent donc la production du breuvage, font-ils savoir sur Facebook. Ces bières étaient les premières et uniques trappistes américaines.




La brasserie de l’abbaye Saint-Joseph à Spencer, sise dans le Massachusetts, avait ouvert ses portes en 2013 et bénéficiait de l’aide des moines de l’abbaye Notre-Dame de Scourmont, où est brassée la fameuse bière trappiste de Chimay.

Trois critères sont requis pour qu’une bière trappiste puisse afficher la mention « authentique » : une partie des recettes doit être versée à des œuvres sociales, la bière doit impérativement être brassée au sein d’une abbaye trappiste, et sous la supervision de moines de cet ordre.

Maintenant que la brasserie Spencer disparaît, il reste dix brasseries auxquelles ce titre s’applique. Cinq d’entre elles sont belges : Chimay, Orval, Rochefort, Westmalle et Westvleteren. S’y ajoutent La Trappe et Zundert (Pays-Bas), Engelszell (Autriche), Tynt Meadow (Angleterre) et Tre Fontane (Italie). Trois autres bières (notamment la bière d’Achel) peuvent se dire trappistes, mais sans arborer le titre d’« authentique » parce qu’elles ne remplissent pas les conditions requises.


15/05/2022, les articles de presse rassemblés et relayés par Patrice LEVANNIER



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout