top of page

La Suisse est le pays qui compte le plus de brasseries par habitant

La saison de la bière débute officiellement le 28 avril prochain avec la «Journée de la bière suisse». Notre pays compte toujours plus de microbrasseries même si la consommation est en recul

Que les amateurs de mousse notent cette date à leur agenda: les brasseurs suisses vont donner officiellement le coup d’envoi de la saison de la bière vendredi 28 avril à l’occasion de la «Journée de la bière suisse». À cette occasion, plusieurs brasseries, notamment en Suisse romande, ouvriront leurs portes ou proposeront des activités et des attractions pour promouvoir leurs produits.

Il faut dire que le secteur brassicole suisse a connu une profonde mutation ces 15 dernières années. Le nombre de variétés de bières a en effet explosé et les nombreuses ouvertures de brasseries ont permis à la Suisse d’avoir le taux de brasseries le plus élevé au monde rapporté à la population, relève l’Association suisse des brasseries (ASB) dans un communiqué samedi. La Suisse compte en effet 146 brasseries par million d’habitants, loin devant la République tchèque (57) et les Pays-Bas (52). La Belgique, que l’on imagine souvent comme le pays de la bière, n’est que 9e (35) tandis que l’Allemagne est 18e (18).


Consommation en recul

Par ailleurs, les Suisses ont bu l’an dernier 4,732 millions d’hectolitres de bière, soit une consommation de 53,5 litres par habitant, un chiffre supérieur de 5,7% par rapport à 2021 mais en recul de 24,6% par rapport à 1990 où l’on buvait 71 litres par habitant. Les trois quarts de cette consommation (3,7 millions de hl) ont été produits par les brasseries helvétiques.

La tendance est en outre au brassage amateur, relève l’ASB. Ainsi en 2020, 879 brasseries produisaient moins de 20 hectolitres par année soit plus du double qu’en 2015. À l’inverse, seules six brasseries produisaient plus de 100’000 hectolitres.

La Lager blonde de loin la préférée

C’est la «Lager blonde» qui est la plus populaire (70%) en Suisse, devant la bière de cave non filtrée (8,7%) et la «Suisse spéciale blonde» (7,6%). Juste derrière on trouve la bière sans alcool qui a le vent en poupe puisqu’elle représentait 5,7% des ventes totales en 2022, contre 2,3% en 2010. La bière en général gagne en outre en popularité. Sa consommation a crû de 19% en 2022, alors que celle du vin a chuté de 17% et celle des spiritueux de 11%.


Les buveurs de bière ont payé 320 millions d’impôts

Quelque 1230 brasseries au total ont déclaré une production soumise à l’impôt sur la bière en 2022. L’ensemble du secteur brassicole suisse a versé un total de 115,3 millions de francs d’impôt sur la bière tandis que les consommateurs ont payé environ 320 millions de francs à la Confédération en impôt sur la bière et en TVA. La Suisse a en outre importé l’an dernier plus d’un million d’hectolitres de bière provenant de 86 pays et en a exporté 66’200 hl dans 29 pays.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page