Les plus anciennes pailles...

Les plus anciennes pailles connues étaient en or et argent et servaient à boire de la bière

La fonction d'objets funéraires précieux découverts à la fin du XIXe siècle en Russie a fait l'objet de nombreuses spéculations parmi les archéologues. Ces longs tubes en argent et en or ornés de figurines pourraient bien avoir servi à boire de la bière lors de fêtes, il y a plus de 5.700 ans.

Durant l'été de l'année 1897, le Professeur Veselovsky de l'université de Saint-Pétersbourg, en Russie, a excavé des restes archéologiques au niveau d'un tertre funéraire situé près de la ville de Maikop, dans le Caucase. La richesse archéologique de ce site ainsi que les particularités culturelles qui caractérisent les objets trouvés ont permis d'attribuer un nom à la période de laquelle ils dataient. Cette période est donc la Culture Maikop de l'âge du bronze précoce et s'est étendue entre 3.700 et 3.000/2.900 ans avant J.-C. Ce tertre funéraire comportait trois pièces différentes abritant chacune le squelette d'un individu accroupi, l'un d'eux étant visiblement le plus important en raison de la taille de sa chambre funéraire et des objets qui y étaient déposés. Parmi ces derniers figuraient notamment des centaines de perles de pierre et d'or, des récipients en céramique, des coupes précieuses, ainsi que des outils et des armes. Ces objets avaient été disposés le long des murs de la chambre lors de l'inhumation.

Des pailles précieuses ?

La disposition et la nature différentes de huit autres objets ont donc intrigué les archéologues. Il s'agissait de longs et fins tubes en or et en argent qui étaient placés à côté de la main droite de l'individu.


Schéma des pailles en or et en argent trouvées dans la chambre funéraire. © Trifonov et al, 2022

Quatre de ces tubes étaient composés de plusieurs segments en argent tandis que les quatre autres étaient composés de segments d'or et d'argent. Ils mesuraient environ 1,12 mètre, avaient un diamètre externe de 10 millimètres et un diamètre interne de 5 millimètres. Quatre de ces tubes étaient décorés avec une petite figurine de taureau en or ou en argent.


Figurines de taureau en or (à gauche) et en argent (à droite) placées sur les pailles. © Photographies du Hermitage Museum of St Petersburg,


Les tubes présentaient plusieurs fentes ainsi qu'une perforation à l'une de leurs extrémités. Le Pr. Veselovsky a identifié ces objets comme étant des sceptres et ceux-ci ont été transportés en 1898 au Musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg avec les autres trouvailles archéologiques de Maikop. Il a par la suite été suggéré que ces tubes composaient un auvent positionné au-dessus du défunt pendant la procession funéraire et qu'ils étaient ensuite déposés dans la tombe.

La nature ainsi que l'utilisation de ces tubes initialement identifiés comme étant des sceptres est aujourd'hui remise en question dans un article publié dans le journal Antiquity. Des représentations datant des quatrième et cinquième millénaires avant J.-C. montrent la consommation de bière en Iran et en Irak grâce à de longues pailles plongées dans un récipient commun.


Les pailles auraient été utilisées pour que plusieurs personnes puissent partager un même récipient, rempli de bière par exemple.

Selon les auteurs, les tubes trouvés à Maikop seraient donc des pailles, ce qui serait cohérent avec leur disposition dans la tombe, prêtes à être plongées dans un récipient. Si cette hypothèse est correcte, elle démontre le goût de cette aristocratie du Caucase pour le luxe et la fête ainsi qu'une culture du partage semblable à celle des Sumériens qui vivaient au niveau du golfe Persique.


23/01/2022, les articles de presse rassemblés et relayés par Patrice LEVANNIER









4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout