Meteor mise sur les bières de spécialité

La nouvelle éco : la brasserie Meteor mise sur les bières de spécialité

Avec la série de restrictions sanitaires qui a fermé bars et restaurants, la brasserie Meteor, implantée à Hochfelden, a vu ses commandes chuter de 30% l'an dernier. Elle va tout de même investir 4,2 millions d'euros dans la production de bières de spécialité. 


Malgré une baisse de production et de chiffre d'affaires de 30% en 2020, "une année extrêmement difficile, probablement la plus dure depuis la dernière guerre mondiale", selon le président de Meteor, Edouard Haag, le brasseur alsacien continue à investir et à se diversifier.

La société familiale, créée en 1640, va développer de nouvelles lignes de fabrication. Sur deux ans, 2021 et 2022, c'est un investissement de 4,2 millions d'euros,dont une aide de 400.000 euros apportée par l'Etat et la Région Grand Est.

Meteor veut proposer davantage de bières dites "de spécialité", en petite quantité, pour coller aux goûts des consommateurs. La brasserie investit dans de nouvelles lignes de production, qui donneront à la société davantage de flexibilité.

Coller aux tendances du moment

Les bières spéciales, c'est une bonne manière de conquérir de nouveaux clients, mais il faut adapter les installations, explique Edouard Haag : "ce sont des méthodes à employer qui sont différentes des autres bières que l'on avait l'habitude de brasser par le passé et ça suppose des investissements importants."


"A côté de la Meteor Pils historique et de la Meteor Lager, il y a toute une série de bières qui se font en plus petit brassin, en plus petite quantité, ce qui suppose des équipements très spécifiques comme de plus petits fermenteurs."

La brasserie Meteor produit 500.000 hectolitres de bière par an. Elle emploie 200 personnes. Un effectif inchangé malgré la crise sanitaire et la chute des ventes.


Vendredi 21 mai 2021, l'articles de presse rassemblés et relayés par Patrice LEVANNIER



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout