top of page

Quels sont les bienfaits insoupçonnés de la bière ?

Rafraîchissante certes, mais pas seulement. Consommée avec modération, la bière a bien d’autres vertus souvent méconnues. Décryptage d'une boisson aussi réjouissante que surprenante.

Qu'est-ce que le French Paradox de la consommation d'alcool ?

La consommation de la bière remonterait à 7 000 ans avant notre ère. Monnaie d'échange, salaire et médicament des Égyptiens dans l'antiquité, cette boisson fermentée – notamment à base de malts d'orge et de houblon – est l'un des alcools le plus consommés au monde. Et même dans le pays du vin, la bière fraie son chemin jusqu'aux tables gastronomiques. Depuis les années 1990, la recherche en nutrition, épidémiologie ou en sciences sociales s'est intéressée aux impacts de la consommation d'alcool sur la santé. Sans aucun doute, la consommation en excès d'alcool quel qu'il soit est nocive pour la santé. Mais dans les années 1980, la théorie du French paradox a pointé le bout de son nez, lorsque trois scientifiques français constatent qu'en dépit d'une alimentation riche en protéines et graisses animales et une consommation régulière de vin, les Français mouraient moins d'infarctus que dans d'autres pays occidentaux. Autant dire que cette théorie, reprise par le discours marketing du monde du vin, a fait débat auprès des scientifiques.


La bière est-elle bonne pour le cœur ?

Selon l'université d'Harvard, une consommation raisonnée de bière peut avoir des effets positifs sur le cœur et la circulation sanguine. La bière diminuerait le mauvais cholestérol et favoriserait le bon, réduisant ainsi le risque d’accident cardiovasculaire. Le sang circulant mieux, la probabilité que se forment des caillots de sang serait amoindrie.

La bière prévient-elle du diabète ?

Toujours selon l'université américaine, boire de la bière réduirait la résistance à l'insuline et limiterait de 30 % le risque de développer le diabète de type 2.

La bière est-elle bonne pour la digestion ?

Il nous faut souligner que l'abus d'alcool rend le transit plus difficile. Néanmoins, au-delà d'ouvrir l'appétit, un verre avant un repas peut faciliter la digestion. Dans les bières brunes notamment, il y a des fibres solubles, jusqu'à un gramme par 33 cl, de bons alliés du système intestinal.

La bière contient-elle des antioxydants ?

La réponse est oui, spécifiquement la bière brune. Les polyphénols présents dans la bière, mais aussi les fruits, le thé et le vin, luttent contre les amines aromatiques hétérocycliques, que l'on retrouve sur les viandes trop cuites, du style barbecue.

La bière est-elle bonne pour les os ?

Dans 50 cl de bière, il peut y avoir jusqu'à 8 mg de silicium, soit un tiers de la consommation journalière recommandée. Le silicium fixe le calcium, aide au développement et au renouvellement des os, c'est également un pilier du système immunitaire.

La bière nettoie-t-elle les reins ?

L'eau reste la meilleure boisson pour les reins, néanmoins, selon une étude finlandaise, la bière aiderait à éliminer les dépôts de calcium au niveau des reins et diminuerait ainsi le risque de calculs rénaux. Favorisant la diurèse, la bière, consommée avec modération, participe à l'élimination des toxines.

La bière facilite-t-elle l'allaitement ?

Dans les années 1950, cette idée circulait, or, la consommation d'alcool pendant la grossesse ou l'allaitement est totalement déconseillée. Grâce au bêta-glucane, présent dans le malt, boire une bière sans alcool – et donc sans risque – stimulerait toutefois la production de lait.

Boire une bière après le sport, est-ce une bonne idée ?

Aide à la récupération, détente des muscles, on raconte que le coureur tchécoslovaque, triple champion olympique des années 1950, Emil Zátopek buvait une mousse pendant les compétitions ! Si la pinte après l'effort est devenu le rituel récup de certains, boire de l'alcool pour se réhydrater – on se l'accordera – paraît contre-intuitif. La bière contient des vitamines du groupe B, des minéraux, du potassium, du magnésium et du maltose, qui régénère les stocks de glycogène après l'effort, certes, mais tous ces nutriments peuvent être trouvés dans d'autres aliments, comme le pain, les pâtes, le riz, le miel, etc. De plus, les effets diurétiques de la bière accélèrent l'élimination de l'eau et uriner déshydrate.

Quelle est la meilleure bière pour la santé ?

Les bienfaits des bières sont corrélés aux types de bière, il est préférable de distinguer la brasserie artisanale de l'industrielle, cette dernière pouvant travailler du maïs transgénique, du sucre en excès, des colorants, des colles de poisson et des arômes artificiels. L'un des intérêts principaux de la bière sont ses levures, que la pasteurisation industrielle tue. Préférez des bières biologiques, non filtrées et non pasteurisées pour profiter des vertus de la bière, avec modération. Enfin, sachez que les bières brunes sont plus nourrissantes et les lagers contiennent le moins de sucre.

Il nous faut préciser que si la consommation de bière peut avoir des effets bénéfiques, tout public n'est pas concerné, ainsi devront s'abstenir les femmes enceintes, les personnes souffrant de maux du foie, des reins, du cœur, etc.


09/02/2023, d’un contributeur + Le Figaro Vin

Les articles de presse rassemblés et relayés par Patrice LEVANNIER



15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page