top of page

Un bière truck sur les routes des villages

Un bière truck s'apprête à partir à l'assaut des routes et des villages de Côte-d'Or

Vivement 2023 ! Maxence Thevenard est impatient car il s'apprête à mettre en service le tout premier "Bière Truck" de Côte-d'Or. Le camion, un combi Wolkswagen T2, doit arriver dans quelques jours chez ce jeune entrepreneur de Pommard. Il viendra chez vous sur demande dès le printemps prochain.vous sur demande dès le printemps prochain.

Dès le printemps prochain, vous croiserez sur les routes ou dans les villages de Côte-d'Or un petit camion qui attirera forcément votre regard. Non seulement c'est un véhicule mythique, un combi Wolkswagen T2, mais il présente en plus sur son flan des tireuses à bière. Il s'agit du premier Bière Truck de Côte-d'Or avec à son volant, Maxence Thevenard de Pommard. Un jeune homme audacieux, passionné par ce type de véhicule et par la bière artisanale. Entretien.

France Bleu Bourgogne : Qu'est ce qui vous a donné l'idée et l'envie de vous lancer dans cette aventure de Bière Truck ?

Maxence Thevenard : J'ai toujours eu l'esprit entrepreneurial et je voulais être mon propre patron. Je suis un grand amateur de bière et j'adore les mythiques combi Wolkswagen, en particulier les T2. Associer la bière à ce véhicule mythique des années 70, c'était pour moi une évidence.

Quel est le principe de ce Bière Truck ?

C'est un concept qui est détourné des food trucks. C'est un véhicule équipé de six becs sur le flanc. On pourra y retrouver des bières artisanales locales produites uniquement par des brasseurs de Côte d'Or. Je choisis vraiment les bières de nos terroirs. J'ai sélectionné pour l'instant quatre brasseries artisanales avec lesquelles je vais travailler, des brasseries partenaires.

Il fallait oser quand même proposer de la bière au milieu des vignes. Est ce qu'il y a déjà des communes qui sont intéressées pour vous accueillir ?

Je suis justement en plein démarchage. Pour l'instant, j'ai le maire de Chorey-lès-Beaune qui est très intéressé car ça correspond totalement à son envie de recréer du lien social dans son village, de réunir les gens en semaine aux côtés d'un food truck pour pouvoir échanger autour d'une bière.

Quelles zones souhaitez vous couvrir ?

Peu importe. Le camion est mobile, donc je peux me déplacer là où on m'appelle. Il n'y a aucun problème, mais je m'occupe uniquement du département de la Côte-d'Or. Le véhicule est aussi disponible à la location, que ce soit pour le privé, pour des mariages, des anniversaires, des séminaires. Et puis on a aussi la partie publique pour des festivals, des foires, des salons, des marchés. On peut imaginer toutes sortes d'événements avec le véhicule.


Vous ne pourrez pas boire si vous conduisez. Ce n'est pas un peu frustrant ?

Les produits, je les connais à l'avance, donc ça va mieux. J'aurais eu le temps de les goûter auparavant comme l'alcool et le volant, ça ne fait effectivement pas bon ménage. Ce qui est bien avec la bière artisanale surtout, c'est qu'il y a une infinité de recettes. On peut avoir des bières aux fruits, des recettes un peu plus exotiques, des bières épicées, des bières salines. Il y en aura vraiment pour tous les goûts. Je propose déjà une carte de 29 bières à peu près. Ça permettra aux gens de déguster de nombreux produits sur le combi.

Quels sont vos objectifs à atteindre pour rentabiliser cet investissement ?

J'aimerais faire au minimum trois événements par semaine dans trois villages différents en "after work" entre 18 h et 22 h. Ça sera pour la partie semaine et le weekend, l'objectif, c'est plutôt d'aller justement dans des manifestations publiques et dans le privé.

Une franchise aux débuts prometteurs

L'idée est née en Touraine en 2018 et a été lancée par Cyril Boutrou et Anthony Sigonneau sous forme de franchise en 2021. Deux camions sont déjà en circulation dans les départements de l'Allier et des Landes.

"Les "Bière Truck" de Montluçon et des Landes ont démarré au printemps 2022. Ils ont déjà eu un retour d'expérience sur une saison. Ça a plutôt super bien marché pour eux. Le concept plaît vraiment ce qui est plutôt prometteur pour moi en Côte d'Or. C'est une franchise qui est assez libre. On a le choix sur nos tarifs et sur nos produits. J'étais un peu freiné au début, mais je me suis rendu compte en fait, qu'on avait la main sur pas mal de choses et ça, c'est plutôt un bon point. Les franchisés sont tous en combi T2, tout le monde a le même véhicule, les mêmes couleurs, le même matériel. Je vais recevoir le mien au courant de ce mois de décembre. Je l'aurai sous le sapin. J'ai plutôt hâte. Je vais faire quelques événements cet hiver pour être un minimum visible mais le gros de l'activité démarrera avec les premiers rayons de soleil de l'année 2023." s'enthousiasme Maxence Thevenard.


vendredi 2 décembre 2022, les articles de presse rassemblés et relayés par Patrice LEVANNIER



8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page